Expression de sensibilités
:: Christian Girault ::

Christian GIRAULT

La palette de Christian GIRAULT

J'ai découvert la peinture à l'huile à l'âge de quatorze ans, l'opportunité provenant de mon professeur scolaire de dessin, qui animait un atelier, en marge des cours. Il va de soi que ma première expérimentation ne fut pas grandiose. Mais cela me plut et je persévérais par moi-même. Rapidement, cette technique remplaça mes travaux à la gouache et au pastel à l'huile. Evidemment, le rendu, l'éclat et aussi le relief de la matière étaient sans comparaison. Pour autant, il demeurera dans les premières années quelques oeuvres à la gouache ou plus simplement au crayon.

Dans les premières années, il me fallut acquérir une certaine technique; je travaillais des sujets simples, principalement des paysages, naturels ou citadins. Entre 1977 et 1980, alors lycéen puis étudiant, de nombreuses collègues féminines désiraient un tableau reproduisant une photo de David Hamilton (très en vogue à cette époque) : cela me donna l'occasion de travailler la technique des transparences, du flou et des couleurs fondues. Un acquis important pour la suite. "Sunset ballad" et "Human lace", seules deux photos attestent d'une dizaine de réalisations.

"Scottish rain" en 1980 : il s'agit d'un paysage totalement irréel, en ce sens que son concept est issu d'un montage de quatre photos. Le château en ruine représenté existe bel et bien, mais en bordure de mer et dans un environnement de plaine. Il s'agit d'une évolution que je poursuis encore aujourd'hui, celle, en plus de l'idée de départ, de définir un véritable scénario pour un tableau. Lorsque l'idée apparaît, il faut lui laisser du temps pour qu'elle évolue, se complète, il faut lui ajouter, lui retirer éventuellement des éléments. Et au moment où elle est jugée mûre, la réalisation peut débuter. Parmi les scénarii les plus poussés, il y a sans doute "Waiting for the sun", "Lost in a roman wilderness of pain" (thématique sur le groupe rock The Doors, le titre étant une phrase de la chanson "The End"), "Judith coming back to Pagos II", ou encore "Anastasia, maybe...".

Il est quelques tableaux peints d'après des sujets sur photo en noir et blanc, par exemple "Unhappy girl" : c'est l'expérience d'une certaine liberté, mais le choix des nuances n'est pas forcément aisé. Pire encore est de reproduire au crayon un sujet en couleur : comment juger précisément de l'intensité du gris? Pour exemple "Sadness & rain".

Il y eut aussi quelques cris politisés, ainsi "Irish break", "Revolution 89" ou "Soviet suprême". Plus humoristique peut-être celui de "Ich bin ein Berliner (pronounced Bearleener)".

Je m'ennuyais étant militaire, mais disposais fréquemment d'une machine à écrire : il en résulta "Typing fantasm" et "Nena", oeuvres parfaitement faxables, et "Nena" le fut lors d'un exercice militaire de transmissions ! Mon passage à l'armée me permit de découvrir le pastel sec (oui, oui !) et je réalisais entre autres "Woman surviving to punk grafitti".

En 1989, je peignis dans ma demeure les fresques murales "Alpine walls", à l'acrylique (industrielle et non artistique ! ). Par la suite, ma maison se para avec "Bathroom visitors", "Foaming kitchen" et "The dream of Corto" (clin d'oeil à Hugo Pratt). J'ai depuis déménagé et ne possède plus que les photos. A l'acrylique également, "Liquid settlement" est mon oeuvre la plus imposante, environ dix mètres de long, réalisée pour un club de plongée.

Entre 1994 et 2008, ma passion des voyages a pris le dessus sur mes aptitudes de peintre et je manquais de temps libre. Ainsi, cette période est quasiment vierge de réalisations.

Jouer avec la matière, un jeu intéressant :

  • La forme improbable de "When I look thru the West... " (impossible à encadrer? ),

  • La toile arrachée par le vent de l'orage sur "Ama Dablan",

  • Des éclats de miroir sur "Flashing reflexion of my dream" ou "Quartz's life",

  • Un miroir (réellement utile) sur "Mirror of eternity",

  • Une mini-toile collée sur "The persistence of heaven" ou "Secret rendez-vous with Ashima... Between the stones",

  • Des baguettes culinaires chinoises sur "Along, like butterfly", "Secret rendez-vous with Ashima... Between the stones", "Miao fields" ou "Fan of Ziyi" ou encore "Karst",

  • Un éventail sur "Fan of Ziyi",

  • La peinture à l'huile sur carrelage concernant "First appearence of Mount Fitz Roy", pour un rendu plus rocheux.

Un jeu à exploiter encore...

N'oublions pas quelques références respectueuses (et forcément modestes) à d'immenses artistes, tels "Including Vermeer" ou "Elements of Van Gogh in the Swiss Alps".

Certaines photos ne sont pas de bonne qualité. Il faut savoir que toutes ne sont pas issues de sources numériques. Quelques tableaux ne sont plus en ma possession et je ne possède que de vieilles photos que j'ai dû scanner. Quelques-unes peuvent même être floues... Désolé ! D'autres oeuvres encore ne sont plus que dans ma mémoire, n'ayant jamais été prise en photo.

Les titres sont en anglais, depuis toujours, c'est plus facile pour présenter dans un cadre désormais mondialisé.

En définitive :
Faut-il du talent? Peut-être.
Faut-il de la volonté? Indéniablement.

L'aventure picturale continue...

  • Christian GIRAULT - France, Midi-Pyrénées, Cavagnac
  • Technique : Peinture a l'huile, acrylique, encre, gouache, pastel, dessin
  • Formes d'expression : animalier, figure, graffiti, groupe de personnages, marine, nature morte, nu, paysage, peinture d'histoire, personnage, polyptique, portrait, tableau, véhicule
  • Styles : classique, conceptuel, erotique, figuratif, forme pure, futuriste, hyperréaliste, impressioniste, lyrique, mystique, onirique, poétique, pointilliste, réaliste, romantique, surréaliste, symboliste, tribal
  • Thèmes : amour, animaux, architecture, beauté, chasse, ciel, continents, corps, couleur, couple, créature fantastique, culture populaire, danse, enfant, environnement, femme, fête, guerre, harmonie, histoire, homme, humain, imaginaire, liberté, mort, mouvement, musique, nature, nuit, objets, politique, relation humaine, rêve, science, science fiction, sensualité, société, société de consommation, spiritualité, sport, symbolique, technologie, transports, véhicule, vie, vie quotidienne, ville, violence, visage, voyage
Les informations de ce site internet sont gérées par Christian GIRAULT.
Artisteo © 2017 - Tous droits réservés - Toute reproduction totale ou partielle entraînera des poursuites.